MARTINE BATANIAN
EMBÂCLE+ NOUVELLES+ 15,95$
Les nouvelles d'Embâcle abordent le déracinement et la perte identitaire, le génocide arménien et les fantômes qu'on interpelle pour se retrouver et à qui il faut un jour dire adieu. Si certains personnages ont réussi à surmonter l'embâcle qui paralyse leur vie, ils doivent aussi apprendre à reconstruire un lieu, un lien, un récit qui soit le leur pour ne pas être envahis, possédés à nouveau par l'esprit du passé. Ainsi ils arriveront à toucher la lumière, d'abord du bout des doigts, à dire joie.
ACCUEIL
CONTACTEZ-NOUS
« Œuvre de perte et de conquête, Embâcle héberge les victimes de la tragédie arménienne dans la mémoire du temps tout en lançant un vibrant appel à la vie. » Suzanne Giguère, Le Devoir

« Il y a dans les thèmes abordés par Batanian, une similitude avec ceux de l'univers d'Anne Hébert, par exemple dans Le Torrent. »
André Magny- Le Droit
Martine Batanian est née en 1976 à Victoriaville de parents arméniens.
Tout a commencé par un livre d'art rupestre. Sur l'une des pages figurait un dessin d'une femme enceinte. Un jour, Soline a encerclé le ventre et écrit « je veux ça ». Elle avait deux rêves : être maîtresse d'école et avoir des enfants. Aujourd'hui, une de ses mains est vide.

Les cliniques bondées, un acuponcteur expert de l'inconscient, un bibliothécaire amoureux et d'interminables showers de bébé font partie de son quotidien. Si, comme on le répète, la naissance d'un enfant donne un sens à tout, n'est-il pas normal que sa conception de la vie soit bouleversée?

Martine Batanian a décidé d'écrire avant l'apaisement de la douleur pour défier la honte. Cette histoire n'est ni une plainte ni le récit d'un miracle, mais celui de la vie comme elle est.
CLINIQUE+ 196 PAGES+21,95$+ISBN9782923896212
CRÉDIT PHOTO: SARAH SCOTT
PRIX ÉMERGENCE AAOF 2015+ FINALISTE AU PRIX TRILLIUM 2015 + FINALISTE AU PRIX DE LA VILLE D'OTTAWA